Enfin ça bouge à Nogent… !


Nos élus, dans une récente tribune sur ce blog, avaient incité l’ami Hugues à se réveiller.

Un rayon de soleil et à l’image des marmottes au printemps, il  vient de sortir brutalement de sa torpeur et s’est enfin décidé à faire bouger Nogent.

Ouf, il était temps, tellement il semblait absent depuis plus de 3 ans.

Ne vous méprenez pas, l’ami Hugues est un travailleur de l’ombre. Mais quand il sort de l’ombre, Nogent se met à briller.

Si si, vous ne rêvez pas, la semaine dernière, il a pris une grande décision, prenant probablement de vitesse tous les maires de France et de Navarre.

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais dès la semaine dernière, il a pris la décision de faire procéder à….  l’installation des décorations de Noël.

Nogent va donc briller de mille feux bien avant toutes les communes de France et de Navarre !

Merci Hugues.

Maintenant souhaitons qu’il ne s’agisse pas d’un simple feu de paille et que ce soit les prémices d’une grande animation de fin d’année, ce serait excellent pour redynamiser le centre-ville et donc le commerce local.

Ces photos ont été prises vendredi dernier 13 octobre, soit à 73 jours de Noël…!

Publicités
Publié dans Maire, Non classé

Ventes aux enchères d’œuvres de Camille Claudel.

Le 27 novembre prochain, une vente aux enchères de plusieurs œuvres de Camille Claudel aura lieu à la galerie d’arts Acturial.

Nogent doit profiter de cette vitrine internationale qu’est Artcurial pour se positionner sur une ou plusieurs œuvres de Camille Claudel.

Il faut savoir que le musée de Nogent sur Seine a la possibilité de préempter sur la vente d’une ou plusieurs œuvres qui pourraient ainsi venir grossir sa collection.

Faisons valoir ce droit de préemption du musée !

Ce mercredi lors de la prochaine réunion du Conseil Municipal (dont nous vous ferons un compte rendu sur ce blog), il faut que les élus prennent une délibération pour autoriser l’ouverture d’une ligne budgétaire pour cet achat.

La mission, la vocation et le devoir d’un grand musée comme le nôtre, c’est d’être présent à chacune de ces ventes afin d’enrichir sa collection.

Les amateurs d’art aiment Camille Claudel ! Alors qu’ils viennent à Nogent visiter son musée ! Depuis son ouverture il y a 6 mois, avec plus de 43.000 personnes venues le visiter, le succès du musée ne se dément pas !

Être présent lors de cette vente montrerait la détermination de la majorité actuelle à faire rayonner l’œuvre de cette artiste et inciterait peut-être plus facilement les ministres à venir inaugurer notre musée. D’ailleurs à quelle date est prévue cette inauguration ?

Il serait peut-être temps de l’inaugurer … !

Pour favoriser et faciliter les achats que Nogent pourrait être amené à réaliser à l’avenir, nous proposons solennellement que notre ville se dote d’un pôle dédié à la recherche du mécénat et du financement participatif.

Ces deux procédures se développent dans les communes, les intercommunalités et même certains départements et elles permettent concrètement d’impliquer les habitants, les entreprises, les acteurs locaux et au-delà, dans la vie quotidienne de leur collectivité. En sollicitant la participation financière de tous, alors nous pourrons ensemble monter de grands projets.

Mais encore faut-il le vouloir… !

Publié dans Camille Claudel, Non classé

Notre objectif : réveiller Nogent (III)

Comme promis, voici le 3ème volet communiqué par nos élus, Estelle, Corinne, Loïc et Thierry.  

Sur cet axe, comme sur les 2 autres publiés récemment, vous pouvez nous faire part de vos commentaires et remarques en nous envoyant un mail à l’adresse suivante : association-ANS@hotmail.com

Nos élus et/ou nous-mêmes vous répondrons dans les meilleurs délais.

Vous pouvez également nous faire part de vos idées et de vos propositions pour améliorer le quotidien des Nogentaises et des Nogentais et pour développer notre belle ville de Nogent sur Seine.

***************

3ème axe : développer le tissu économique si atypique de notre ville

 Notre tissu économique c’est notre vitrine, notre fer de lance, la valeur sûre de notre développement. Son caractère atypique constitue une chance et une vraie richesse qu’il convient de cultiver. Un tissu économique dense est porteur d’attractivité, cela provoque un effet boule de neige ; l’attractivité assure le développement de la ville, lui confère des moyens financiers pour se développer et offre de l’emploi à ses habitants.

  • Or, depuis 3 ans, nous vivons sur nos acquis, plus guère d’investissements. Créons, nous aussi, de nouvelles richesses. Aujourd’hui, c’est Romilly qui profite de ce manque de projets de Nogent, c’est Romilly qui offre des bâtiments prêts à l’emploi pour proposer de nouvelles activités. Faisons comme elle, et allons encore plus loin en proposant des espaces de travail partagés de qualité supérieure, en prenant exemple sur les incubateurs d’entreprises,…
  • Anticiper l’avenir du Port de l’Aube ; Nogent a participé à la réalisation de l’électrification de la ligne 4 de la SNCF. Faisons de même pour le grand gabarit et remplissons notre rôle de moteur, en nous engageant solidement aux cotés des collectivités qui participent à cette mise à grand gabarit, ce qui permettra le décollage tant attendu du port de l’Aube. Nous serons parmi les premiers bénéficiaires, alors nous devons être parmi ceux qui impulsent les initiatives.
  • Tourisme économique : nous devons développer des politiques ambitieuses en matière touristique et nous rapprocher des acteurs locaux comme le Conseil Départemental à travers le Comité Départemental du Tourisme. La ville d’Essoyes a profité largement des services du Conseil Départemental et du CDT, pour la promotion du projet Renoir, avec le succès qu’on lui connaît. Nogent, elle n’a pas su profiter pleinement de cette collaboration. C’est un choix incompréhensible, plus que regrettable.

Nous voulons redonner aux Nogentais le goût de Nogent et la fierté d’être Nogentais. Sous-Préfecture, au carrefour de l’Ile-de-France et de la Bourgogne, notre ville doit retrouver son rôle de moteur et sa place de pilier du développement du Nord-Ouest Aubois.

Pour cela, la seule méthode qui vaille c’est de retrouver le sens d’une gestion dynamique en matière de développement économique ; c’est la source essentielle des ressources de la ville, c’est aussi une question d’emploi et d’aménagement du territoire.

IMG_2842

De gauche à droite, Estelle Bomberger, Loïc Champion, Corinne Cabourdin. Manque Thierry Neeser absent pour raison professionnelle le jour de la photo.

 

Publié dans Maire, Non classé

DON DU SANG A NOGENT

 

Venez nombreux à l’agora le 25 octobre pour donner votre sang.
Donner pour recevoir!
Bien évidemment, nous ne vous le souhaitons pas, mais peut-être qu’un jour, vous ou un de vos proches aura besoin d’une transfusion sanguine et vous serez bien content de recevoir.

Don du sang 2017.10.25

 

Publié dans Non classé

Réveiller Nogent, tel est notre but.

Estelle, Corinne, Loïc et Thierry veulent réveiller Nogent. Après nous avoir expliqué comment ils comptaient s’y prendre pour impliquer la population dans la vie locale, ils nous ont adressé leurs proposition pour promouvoir et dynamiser Nogent.

Voici le texte qu’ils nous ont fait parvenir.

2ème axe : promouvoir un territoire moderne et dynamique 

  • le numérique est un enjeu de développement; le développement du tissu industriel passe par le développement numérique. Mais le particulier a lui aussi des besoins qui se sont démultipliés. Il faut donc compléter les offres politiques ambitieuses de la région Grand Est et du Département de l’Aube sur ces sujets. L’accès au haut débit est devenu indispensable dans la vie professionnelle, vie familiale,… Une politique volontariste dans ce domaine est indispensable.
  • préserver notre environnement ; nous pouvons mettre en place une démarche similaire aux éco-quartiers, favoriser les circuits courts, l’économie circulaire, les démarches innovantes en matière de recyclage,… Beaucoup d’initiatives privées sont à soutenir et d’autres restent à impulser.
  • développer les réseaux et travailler en collaboration; un territoire dynamique c’est aussi un territoire ouvert et qui travaille en collaboration avec ses voisins. A ce titre, nous considérons que l’intercommunalité, la Communauté de communes du Nogentais, constitue un atout pour Nogent et l’ensemble du Nogentais. Notre ville doit jouer son rôle de locomotive car ce qui est bon pour Nogent est bon pour les villages alentours et ce qui est bon pour les villages alentours est bon pour la ville de Nogent. Se placer en situation de concurrence comme aujourd’hui, c’est se mettre en situation d’échec. L’intercommunalité ne doit pas être vécue comme une contrainte mais comme un moyen de développer le territoire et de rayonner au delà.

Nous voulons redonner aux Nogentais le goût de Nogent et la fierté d’être Nogentais. Sous-Préfecture, au carrefour de l’Ile-de-France et de la Bourgogne, notre ville doit retrouver son rôle de moteur et sa place de pilier du développement du Nord-Ouest Aubois.

Pour cela, la seule méthode qui vaille c’est de retrouver le sens d’une gestion dynamique en matière de développement économique ; c’est la source essentielle des ressources de la ville, c’est aussi une question d’emploi et d’aménagement du territoire.

*************

A suivre dans les jours qui viennent, leurs propositions pour relancer le développement économique de Nogent.

 

Publié dans Maire, Non classé

Le Moulin de Nogent

Le moulin de Nogent-sur-Seine est d’origine ancienne (11e siècle). Vendu comme bien national à la Révolution, il prend de l’importance sous la propriété de la famille Chassériau, de 1830 à 1859, qui perfectionne l’installation. Le moulin compte 15 paires de meules en 1859 et produit 500 tonnes de farine par an. Pierre Sassot, meunier, l’acquiert en 1880 et y introduit des appareils à cylindres. En 1883-1884, les anciens moulins sont équipés de trois moteurs hydrauliques, de deux roues à aubes et d’une turbine pour une force motrice totale de 300 à 350 chevaux. Un silo est construit en 1901, alors que la raison sociale de l’entreprise était devenue, depuis 1892, Sassot frères (société constituée par Paul et Léon, les fils de Pierre Sassot). La minoterie est ravagée par un incendie en décembre 1907. Les frères Sassot la font reconstruire l’année suivante sous la conduite de l’architecte Clément, de Romilly, par des entrepreneurs de Nogent (Corcelle), de Reims (Demay) et de l’Essonne. Avec 4 turbines hydrauliques produisant une force motrice de 450 chevaux, la capacité d’écrasement passe alors à 80 tonnes par jour. En 1919, les Etablissements Sassot Frères deviennent la S.A. des Grands Moulins de Nogent-sur-Seine. La société exploitante prend le nom des Minoteries de l’Est en 1925, et devient S.A. des Moulins de Nogent en 1951. Rachetée en 1989 par Les Grands Moulins de Paris (appartenant au groupe Bouygues), la minoterie cesse son activité en septembre 1990 alors que la capacité journalière d’écrasement atteint 240 tonnes. Il est racheté en 1994 par le Groupe Soufflet qui y installe d’abord des bureaux (siège des filiales Malteries Soufflet et Moulins Soufflet) puis son centre de recherche en 2011.

IMG_0006

Le moulin de Nogent est un bâtiment incontournable de Nogent.

IMG_0011

Le moulin avant l’incendie en décembre 1907 (on reconnait au premier plan le bateau lavoir tel qu’il était avant sa restauration par la précédente municipalité).

Publié dans Non classé, Patrimoine

Impliquer les Nogentais dans la vie locale

Après avoir fait le bilan, à mi-mandat, de leurs actions au sein du Conseil Municipal, nos élus, Estelle Bomberegr, Corinne Cabourdin, Loïc Champion et Thierry Neeser vous expliquent comment ils comptent s’y prendre pour réveiller Nogent.

IMG_2842

De gauche à droite, Estelle, Loïc, Corinne (manque sur la photo Thierry, absent pour raisons professionnelles).

Ci-dessous le texte qu’ils nous ont fait parvenir:

1er axe : impliquer les Nogentais dans la vie locale 

  • nous souhaitons rendre de nouveau les Nogentais fiers de leur ville, nous devons renouer avec l’enthousiasme, la passion. Les Nogentais sont en manque de passion, d’élan, de vision. Il faut imaginer, innover, créer, aller de l’avant.
  • Mettre en place un conseil municipal des jeunes pour accompagner la décision dans les domaines liés à l’école, aux sports ou aux loisirs ; mettre en place un conseil municipal des aînés pour imaginer et développer des actions à leur égard, développer les réunions publiques thématiques et géographiques,…
  • Nous devons nous montrer plus à l’écoute des demandes des associations et être plus réactifs à leur demande. Le rôle des associations est essentiel, elles doivent être reconnues à leur juste valeur, elles doivent être soutenues, aidées. Il n’est pas acceptable de les entendre toute dresser le même constat ; au niveau des infrastructures, c’est parfait, en revanche l’absence de réponse et de réactivité est souvent préjudiciable au bon fonctionnement et décourage les bonnes volontés.

Nous voulons redonner aux Nogentais le goût de Nogent et la fierté d’être Nogentais. Sous-Préfecture, au carrefour de l’Ile-de-France et de la Bourgogne, notre ville doit retrouver son rôle de moteur et sa place de pilier du développement du Nord-Ouest Aubois.

Pour cela, la seule méthode qui vaille c’est de retrouver le sens d’une gestion dynamique en matière de développement économique ; c’est la source essentielle des ressources de la ville, c’est aussi une question d’emploi et d’aménagement du territoire.

**********

A suivre dans les jours qui viennent le 2ème axe, la promotion d’un territoire moderne et dynamique

Publié dans Maire, Non classé