La ville de Nogent sur Seine reconnue en état de catastrophe naturelle.

Une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont été victime de la crue.

L’arrêté du 14 février 2018 portant reconnaissance de catastrophe naturelle est paru au Journal Officiel du 15 février. La ville de Nogent sur Seine figure parmi les communes concernées (voir l’arrêté et l’annexe en photo ci-dessous).

Pour de plus amples informations sur la déclaration à effectuer, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de l’Administration Française en cliquant sur le lien suivant:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3076

JO Cat Nat ArrêtéJO Cat Nat Annexe 1

Publicités
Publié dans Non classé

Réunion du Conseil Municipal ce soir à 20h30.

Quelle drôle d’idée de placer un Conseil Municipal le jour de la Saint Valentin et du match Réal de Madrid contre le PSG.

Pour ceux qui n’auraient pas prévu un dîner en amoureux et qui ne sont pas amateurs de football, il vous reste la possibilité d’assister à la réunion du Conseil Municipal, ce soir à 20h30 à la Mairie.

Avec comme point d’orgue le débat d’orientations budgétaires 2018, probable que ce CM n’aura rien d’un dîner en amoureux.

CM 2018.02.14

Publié dans Conseil municipal, Non classé

L’eau contaminée, Hugues 1er nous a répondu

Vous vous souvenez de l’incident survenu le 18 novembre dernier sur le réseau de distribution d’eau potable.

Nous avions écrit le 23 novembre au maire de Nogent pour lui demander des explications sur :

  • le défaut de communication, de nombreux nogentais n’ayant pas été prévenus de l’interdiction de consommer l’eau du robinet,
  • les causes de la non-conformité de l’eau signalée par l’ARS suite à une analyse sur un prélèvement effectué le 15 novembre et le nature de la non-conformité,
  • les dispositions prises pour améliorer la surveillance du réseau de distribution de l’eau potable.

Nous avons obtenu une réponse dont nous vous partageons les principaux points.

Sur le défaut de communication, bien évidemment, ce n’est pas de la faute du maire actuel, mais celle du précédent maire (Gérard Ancelin).

Ça fallait oser, Hugues 1er ose !

Ainsi donc, 3,5 ans après avoir quitté ses fonctions, la majorité précédente est encore responsable de certains dysfonctionnements de la mairie. Vous racontez ça à un cheval de bois sur un manège et il vous flanque un coup de sabot… !

Explication d’Hugues 1er et de son fidèle lieutenant (jusqu’à quand ?) Richard Cœur de Lion, car c’est lui qui a rédigé la réponse:

Tout d’abord, il nous écrit : Je tenais à préciser que celui-ci (NDLR le système d’alerte) a fonctionné conformément à nos attentes. Pas sûr que les nombreux Nogentais qui n’ont pas été prévenus se satisfassent d’une telle réponse. Mais soit, ils sont contents d’eux. Ne serait-ce pas du nombrilisme … ?

Il nous rappelle ensuite que Nogent était doté d’un système d’alerte de masse qui a été supprimé, en catimini selon les dires du maire, en octobre 2013 (donc effectivement sous l’ère de la précédente majorité) parce qu’il était obsolète, du fait des nouveaux usages en termes de téléphonie qui font obstacles à la bonne diffusion des messages d’alerte (NDLR c’est écrit noir sur blanc dans la réponse).

Il nous écrit : J’ai été informé tardivement de cette situation … Logiquement, j’ai relancé l’abonnement à ce dispositif d’alerte de masse depuis le 1er juin 2017.

Exact 3,5 ans après sa prise de pouvoir, c’est on ne peut plus tardivement. Et logique effectivement de payer un abonnement pour un truc qui est obsolète et qui ne fonctionne pas, on en a eu la preuve lors du problème de non-conformité de l’eau 4 mois après, en novembre 2017.

Ainsi, il aura fallu 3,5 ans pour s’apercevoir qu’il n’y avait plus de système d’alerte de masse et 4 mois pour s’apercevoir qu’il était obsolète, ce que la précédente majorité avait découvert en octobre 2013… !

Je vous rassure, il nous écrit : Je suis conscient que ce dispositif mérite évidemment d’être amélioré.

Heureusement ! Mais alors pourquoi écrire au préalable Je tenais à préciser que celui-ci a fonctionné conformément à nos attentes.

Dites voir, il n’y a pas comme une contradiction ? Ou alors, mais ça on le savait déjà, les attentes de notre maire sont loin de celles de la population nogentaise… !

Sur les causes de la non-conformité, il nous écrit : Concernant l’origine de la contamination, celle-ci est impossible à déterminer, considérant qu’il s’agissait de résultats d’un unique point de contrôle.

Voilà, ça c’est fait. Vous remarquerez qu’il ne nous parle plus de non-conformité, mais de contamination. Mais on n’en saura pas plus. L’eau a été contaminée, ok, mais où, quand, comment ?

En revanche, on en sait plus sur la nature de cette contamination, puisqu’il nous écrit : Quant à la nature des bactéries présentes dans l’eau (NDLR c’était donc bien une pollution bactérienne) l’ARS m’avait fait part de la présence de 31 entérocoques fécaux et de plus de 100 spores anaérobies sulfito-réducteurs par 100 ml d’eau.

Alors qu’est-ce que c’est que ces petites bêtes qui ont mis la population nogentaise en émoi pendant 4 jours ? Quels sont les seuils admissibles au-delà desquels l’eau devient impropre à la consommation ? Quels sont les dangers ?

L’entérocoque fécal dans l’eau potable est le signe d’une contamination du réseau par des matières fécales, le plus souvent des déjections animales. Les seuils admissibles sont de 0 pour 100 ml.

Le risque pour l’homme est relativement faible, sauf pour les personnes âgées. Il peut provoquer des infections urinaires, abdominales, des péritonites et pour les cas les plus graves, des septicémies.

Les spores anaérobies sulfito-réducteurs sont aussi le signe d’une contamination fécale. Il s’agit également d’une bactérie, la plus répandue étant semble-t-il la clostridies. Selon les espèces, les toxines des clostridies peuvent être à l’origine de maladies graves, tel que le tétanos, le botulisme, la gangrène gazeuse, voire de colite pseudomembraneuse (inflammation sévère du colon).

Comme pour les entérocoques, le seuil admissible est de 0 pour 100 ml.

A priori, que ce soit pour les entérocoques ou les spores anaérobies sulfito-réducteurs, si risque de maladie il y a, il semble que le déclenchement de la maladie a lieu dans les jours qui suivent. Cela fait maintenant pratiquement 3 mois que l’alerte a été donnée, on peut considérer que tout risque d’infection est désormais écarté.

Dernier point et non des moindres, quelles mesures ont été prises pour éviter une nouvelle contamination ?

Hugues 1er nous écrit : La fréquence des contrôles de l’ARS dépend du nombre d’habitant. A Nogent, il y a 13 prélèvements par an sur le réseau. Les châteaux d’eau et les puits de captage sont contrôlés 2 fois par an. L’ARS rappelle que chaque contrôle coûte financièrement et que leur prise en charge est faite directement sur le prix de l’eau. Pour l’ARS, la fréquence des contrôles est optimale et adaptée à notre réseau.

On apprend qu’il y a environ un contrôle par mois sur le réseau et 1 tous les 6 mois sur le château d’eau et les puits de captage. Un contrôle coûte (on se doute bien que ce n’est pas gratuit) et ce coût est répercuté sur le prix de l’eau (donc sur la facture d’eau de chaque Nogentais). On lit également que l’ARS prétend que pour une ville comme Nogent, le nombre de contrôle est suffisant.

Donc on peut en déduire qu’Hugues 1er, dans un souci d’économie, n’a pas l’intention d’augmenter le nombre de contrôles.

Puisque l’ARS dit que le nombre de contrôle est suffisant, Hugues 1er décide de ne pas aller plus loin. Voilà une réponse qui n’en est pas une (mais on a l’habitude) et que nous ne qualifierons pas d’irresponsabilité, mais quand même…

Or rien n’empêche un distributeur d’eau potable (en l’occurrence la ville de Nogent) de procéder à un autocontrôle.

Entre 2 passages de l’ARS, rien n’empêche Hugues 1er de faire procéder à des analyses complémentaires. Car entre 2 contrôles de l’ARS, il s’écoule environ 1 mois et en 1 mois, il peut s’en passer des choses. Certes ces contrôles supplémentaires auraient forcément un coût qu’il faudrait répercuter sur la facture d’eau. Mais plutôt que de diminuer de 50% le prix de l’eau (mesure électorale très appréciée on en convient), n’aurait-il pas été préférable de diminuer un peu moins le prix de l’eau et faire un peu plus d’analyse ? Une mesure électoraliste qui consiste à diminuer le coût du m³ d’eau est-elle plus importante que la santé des Nogentais? Il semble que oui pour Hugues 1er et son fidèle lieutenant Richard Cœur de Lion.

Enfin tout n’est peut-être pas perdu, car il nous précise, à la fin du courrier : nous (NDLR les services de la vile et de l’Etat) travaillons sur le sujet avec détermination et volonté d’apporter la plus grande vigilance et sécurité aux Nogentaises et Nogentais.

Sans bien évidemment préciser quoi.

Nous allons donc le relancer sur point pour tenter de savoir quels sont les fruits de ce travail.

Publié dans Maire, Non classé

Alerte Neige et Verglas dans l’Aube

 

Soyez prudents si vous devez prendre la route, la Préfecture vient de publier un avis d’alerte neige et verglas pour le département de l’Aube, lire ci-dessous.

VIGILANCE ORANGE NEIGE- VERGLAS

VIGILANCE ORANGE NEIGE- VERGLAS

Du lundi 5 février 12h00 et jusqu’à demain mardi 6 février 22h00.

Le département de l’Aube vient d’être placé par Météo France en vigilance orange en raison d’un risque de NEIGE-VERGLAS, à compter de ce jour lundi 5 février à midi et jusqu’à demain mardi 6 février 22h00.

De nouvelles chutes de neige sont attendues entre ce soir 18h et demain 6h. Elles pourraient donner, sur l’ensemble du département, entre 1 à 3 cm de neige, voire ponctuellement jusqu’à 5 cm.

Demain, la perturbation neigeuse se maintiendra sur notre département, avec des chutes de neige de l’ordre de 2 cm, essentiellement sur la moitié Ouest de l’Aube.

Cet épisode hivernal est susceptible de rendre les conditions de circulation difficiles.

sur les conditions de circulation, consultez le site http://www.bison-fute.gouv.fr/

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de la Préfecture en cliquant sur le lien suivant: http://www.aube.gouv.fr/Actualites/VIGILANCE-ORANGE-NEIGE-VERGLAS

Soyez prudents.

 

Publié dans Non classé

LOTO DU FOOTBALL CLUB NOGENTAIS

Vendredi 9 février 2018, à 20h00, LOTO du Football Club Nogentais à l’Agora.

Loto FCN

Publié dans Non classé

Rappel, samedi prochain à l’Agora, Loto des Amis de Nogent sur Seine.

Ouverture des portes à 19h00, début des parties à 20h30.

Affiche

Publié dans Non classé

Loto des Amis de Nogent sur Seine:

Samedi 3 février 2018, à l’Agora, ouverture des portes à 19h30.Affiche

Publié dans Non classé